natanhosto

Le diagnostic est tombé, après 3 années, presque jour pour jour, à chercher, se heurter, maintenant on sait. On le redoutait, mais c'est tombé, on peut maintenant mettre un nom sur ce dont souffre mon petit gars. Le SGT, va maintenant faire parti de notre quotidien. Le coup est dur, mais on sait, et on n'avancera que mieux dans la bonne direction, fini maintenant de vouloir examiner le côté psychologique, fini la culpabilisation de la mère (oui ça vient toujours forcément de la mère), on sait maintenant que c'est neurologique et non psychologique, et tout va être mis en place pour l'aider à vivre avec... Sortie du CHU, il est très en colère contre moi, ne veut plus me parler, alors que je voudrai tant le serrer dans les bras, mais non, il m'en veut trop, j'ai dit des choses qu'il ne voulait pas car il en a marre de passer pour "un débile avec mes trucs bizarres", mais que le medecin avait besoin de savoir.

Il y a des maladies qui inspirent le respect, la compassion ou la tristesse devant ceux qui en sont atteints. Celle-là n'en fait pas partie, elle est envahissante , dérangeante, socialement difficile, elle ferai plutôt peur de par ses clichés, moi encore avant de savoir, je n'en avais qu'une idée forgée par ce que j'avais vu ou lu. Il faut savoir lire ce qui instruit et nous fera avancer, ne plus évoquer son mal en s'excusant presque, parce que merde on n'y est pour rien, il n'y est pour rien, apprendre aux autres à l'accepter avec ça !

Bcp de larmes, mais maintenant on va les sécher, parce que la route est encore longue et on va avoir besoin de bcp d'énergie, mais on a trouvé la bonne, après de nombreux chemins de traverse qu'on a tenté pdt 3 ans, là va avancer dans la bonne direction.....


Quoique là, pdt qqs jours, je vais y aller à cloche-pied dans la bonne direction, me suis cassé le tinorteil, bah oui, fallait bien rajouter ça, comme s'il n'y en avait pas assez, et c'est pas sur mes collègues que je pouvais compter ce matin au boulot, qd je souffrais le martyr, elles étaient pétés de rire !!!! ahhh le rire, ça fait parfois du bien, qd à fleur de peau, les larmes ne sont pas loin....